Comment augmenter son taux d’hormones de croissance naturellement ?

Tout être humain a besoin de croissance. Pour cela, il lui faut des hormones qui constituent un élément-clé pour la reproduction des cellules. Ces hormones ont plusieurs effets sur les métabolismes. Ces derniers sont vraiment intéressants en période sèche et lors de la prise de masse musculaire (cas des sportifs par exemple). Certains priorisent même leurs croissances pour une hygiène beaucoup plus saine. Voici donc quelques astuces pour stimuler la production de l’hormone naturellement.

Le repos

Afin d’augmenter la production de l’hormone de croissance, il est conseillé de beaucoup se reposer tout en privilégiant un endroit calme, sans bruit et sans lumière. La production de l’hormone se fait durant la nuit, notamment une ou deux heures après endormissement. Une interruption du sommeil entraînera donc un arrêt instantané de la production hormonale. Pratiquer également des activités relaxantes aide beaucoup la production . Pratiquez-en plusieurs alors.

Lire également : Maux de dos : optez pour un matelas haut de gamme

Une alimentation saine

Un régime sain est bien important pour une augmentation du taux d’hormones de croissance. Pour cela, certains types d’aliments sont prescrits. Une lecture plus approfondie vous éclairera sur les aliments adaptés pour une augmentation de l’hormone de croissance.

Des légumes et des oléagineux

Lire également : Choisir la bonne chirurgie esthétique à Lausanne : les différentes options

Renfermant des sels minéraux, les oléagineux et les légumes sont des nutriments vraiment essentiels. Ils favorisent la bonne production des hormones . Ils renferment également du zinc, du magnésium puis de la vitamine B6. Une complémentation est permise dans le cas où cela ne semblerait pas suffir. Les compléments alimentaires naturels bien entendu.

Des aliments riches en glucides complexes

Ici, l’accent doit être mis sur les glucides simples et les glucides à index glycémique. Les glucides simples réduisent souvent la production d’hormone de croissance tandis que ceux à index glycémique améliorent la sécrétion . Il faudra donc bannir les sucres raffinés de l’alimentation au profit des glucides à index glycémique fiables et naturels. Il peut s’agir de farine de patate douce,  des flocons d’avoine, etc.

Les activités physiques régulières

Les facteurs d’augmentation de l’hormone de croissance notamment le lactate et l’oxyde nitrique, sont produits suite à l’exécution d’activités physiques .

Les activités physiques de grande intensité et les exercices d’endurance

Ils ont une grande influence sur la sécrétion des hormones de croissance. Ceci pourrait être contre-productif si vous en abusez. Les longues distances quant à elles semblent être moins efficaces que celles à musculation ou intervalle. Ils semblent être importants pour l’organisme, pour une meilleure sécrétion des hormones de croissance.

Les douches froides

Vous voulez stimuler votre hormone de croissance ? Eh bien il n’y a rien de plus bon qu’une douche froide. Cependant, le contact du corps avec l’eau engendre une réaction. Ce contact stimule donc le métabolisme et les sécrétions. C’est en même temps la solution la plus facile et naturelle à mettre en place pour rapidement augmenter le taux d’hormones de croissance. Vous pouvez réduire la température pour atteindre le plus faible possible. La douche froide permet également de stimuler la production d’enzymes antioxydantes qui contribue à l’élimination des déchets.

Compléments alimentaires et complexes de vitamines

Pour augmenter la vitesse de production des hormones de croissance, il faudra adopter un régime donné, composé notamment des protéines, des acides aminés, des vitamines B6….

Les protéines et acides aminés

Il est important d’ajouter les protéines à son alimentation surtout dans le cadre d’une activité sportive. Il n’a vraiment pas d’importance pour quelqu’un qui ne pratique pas le sport ou qui vient à peine de commencer de consommer ces produits. Ainsi, pour couvrir les besoins du corps en protéines et en acides aminés, une alimentation riche en protéines est largement suffisante.

Les vitamines B6

Élément essentiel pour le bon fonctionnement de l’organisme grâce aux hormones de croissance, la vitamine B6 aide le corps à maintenir le taux de zinc et de magnésium mis en stock en cas de fatigue. Lors des efforts physiques intenses, elle permet d’accroître la sécrétion d’hormones de croissance . Cette vitamine se trouve souvent dans les viandes, les oléagineux, les poissons de mer ainsi que dans les graines de sésame.

La réduction du stress

En plus de l’alimentation, la réduction du stress est aussi un élément important pour augmenter le taux d’hormones de croissance dans le corps.

Il est prouvé que la qualité et la durée du sommeil ont une influence sur la production des hormones de croissance. Effectivement, c’est pendant les phases profondes de sommeil que les hormones sont produites en grande quantité. Vous devez donc bien dormir. Cela peut inclure notamment l’établissement d’un horaire fixe pour se coucher et se lever, éviter les écrans avant le coucher ou encore pratiquer la méditation.

L’exercice physique régulier aide à réduire le stress et stimule naturellement la sécrétion des hormones de croissance. Des activités telles que la musculation ou des sports anaérobiques intenses sont particulièrement bénéfiques pour augmenter cette hormone chez les adultes.

Cet article n’a pas été écrit par un professionnel médical qualifié et ne doit pas être considéré comme un avis médical. Consultez toujours votre médecin traitant si vous avez des questions concernant votre santé.

Le sommeil de qualité

Le sommeil est un élément crucial pour augmenter la production des hormones de croissance. Les personnes qui dorment mal ou trop peu peuvent avoir une baisse significative de leur taux d’hormones. Il faut prendre en compte les facteurs qui affectent la qualité et la durée du sommeil.

Conseils pour améliorer le sommeil :
• Établir une routine avant d’aller se coucher, cela peut inclure l’utilisation d’un couvre-lit, la lecture d’un livre ou l’écoute de musique calme.
• Réduire l’exposition aux écrans, qui peuvent perturber le rythme circadien, empêcher l’endormissement et réduire la production d’hormones.
• Assurer un environnement calme et confortable en évitant tout bruit excessif ou lumière vive dans votre chambre.
• Maintenir une température adéquate dans votre chambre, entre 18°C et 20°C est généralement considéré comme idéal.
• Limiter la consommation de caféine, d’alcool et de nicotine plusieurs heures avant le coucher.

Il faut éviter les emails professionnels ou les discussions avec son conjoint sur des sujets tendus avant de dormir afin de pouvoir dormir en paix.

Il existe certains compléments alimentaires qui peuvent aider à favoriser le sommeil, tels que la mélatonine naturelle (qui régule notre cycle veille-sommeil) ou encore la valériane (qui est connue pour aider à réduire l’anxiété). Il faut consulter un professionnel de santé avant d’envisager ces options.

ARTICLES LIÉS