Comment soigner l’aérophagie naturellement ?

aérophagie

L’aérophagie est une pathologie qui se manifeste par une accumulation de l’air dans l’estomac et au niveau de l’œsophage. Cette maladie est provoquée par l’air qu’on respire, et qui par la suite se loge dans le système digestif. L’accumulation de l’air peut se produire lorsque vous parlez ou mangez par exemple. Par ailleurs, le stress, les aliments, l’anxiété sont des facteurs susceptibles d’être la cause de ce mal. Cependant, il existe des méthodes naturelles pour soigner l’aérophagie. Découvrez-les.

Essayer de dompter son stress et bouger assez

Le stress est un facteur de risque important de l’aérophagie. Il peut être la cause de plusieurs crises. En effet, le stress est capable de produire un effet direct sur le système digestif, ce qui peut engendre l’aérophagie. Pour éviter ce problème, il est conseillé de vous mettre à l’abri de tout ce qui peut vous conduire au stress.

A voir aussi : Quelles sont les différentes thérapies chez un psychothérapeute ?

Pour lutter contre le stress, vous pouvez effectuer des séances de yoga ou de méditation pleine de conscience. Une autre solution est d’utiliser des huiles anti stress. Par ailleurs, la pratique très régulière des activités physiques est un bon remède naturel contre l’aérophagie.

L’idée est d’éviter de rester surplace et de bouger souvent. Plus vous pratiquez des activités sportives, plus vous videz votre tube digestif. De plus, rester surplace trop longtemps est néfaste particulièrement pour une bonne digestion. Grâce aux activités physiques, vous pouvez éviter un stockage considérable d’air ou de gaz dans votre organisme.

A voir aussi : Comment soigner la vésicule biliaire naturellement ?

Insérer des fibres insolubles dans son alimentation et manger lentement

Une mauvaise alimentation peut favoriser la survenue de l’aérophagie. Pour limiter ce risque, l’idéal est de consommer à chaque repas des fibres insolubles. Vous pouvez donc privilégier dans votre alimentation, des aliments tels que : les amandes, les légumes, les graines de lin, etc. L’idée est de surveiller de près votre alimentation au quotidien.

Il est important de notifier que la consommation du lait peut impacter les organismes de certaines personnes. En effet, cet aliment peut provoquer parfois chez celles-ci des ballonnements. Par ailleurs, il faut éviter de parler en mangeant. Cela peut favoriser l’entrée d’air dans votre estomac.

Pour rappel, ceci est l’une des causes de cette maladie. De plus, il est nécessaire de prendre votre temps pour bien mâcher les aliments avant de les avaler. À ce niveau, il faudrait prendre un moment pour soi-même pour savourer son repas dans un calme absolu.

Éviter les excitants et les aliments favorisant les gonflements

La consommation de l’alcool, du tabac, du café, et des excitants ont généralement tendance à aggraver des gonflements. De même, les chewing-gums produisent aussi cet effet. En les mâchant, vous faites entrer beaucoup d’air dans l’estomac. Ce qui crée les sensations de lourdeur et de ballonnement.

Vous pouvez boire de l’eau plate après les repas pour obtenir une digestion optimale. Aussi, il faudrait éliminer de vos habitudes l’idée qui stipule qu’un petit café aide à digérer les repas, parce qu’elle est fausse.

Pour éradiquer l’aérophagie, il faut à tout prix éviter la consommation des boissons gazeuses, des aliments fermentés comme le haricot sec, le brocoli, etc. Vous devez également éviter de consommer de manière exagérée les féculents comme les pommes de terre, et autres.

Quels sont les symptômes et risques de l’érophagie ?

L’aérophagie fait apparaître plusieurs symptômes chez le patient. Cette maladie se manifeste souvent par des ballonnements, des rots, des spasmes et des flatulences. En ce qui concerne les risques, il arrive parfois qu’une crise d’aérophagie se révèle inconfortable et très douloureuse.

Mais soyez rassuré parce que la surproduction d’air (gaz) dans les intestins ne provoque aucune exposition à d’autres maladies. Vous ne risquez donc pas d’attraper d’autres pathologies ou d’avoir des complications avec une crise d’aérophagie. Cependant, cette dernière peut provoquer des douleurs très gênantes.

Des malaises comme les maux de ventre, les ballonnements ou encore les diarrhées chroniques, nécessitent une urgente prise en charge pour plus de soulagement. Bien que l’aérophagie ne présente généralement pas une conséquence grave pour la santé, il est quand même bien de la traiter rapidement.

Pour éviter de souffrir des malaises causés par l’aérophagie, essayer l’une des astuces naturelles présentées ci-dessus vous sera d’une grande aide.

Les bienfaits des plantes pour soulager l’aérophagie

Les plantes sont une excellente alternative pour soulager les symptômes de l’aérophagie. Effectivement, certaines d’entre elles ont des propriétés digestives et anti-inflammatoires qui agissent efficacement contre cette maladie.

La menthe poivrée est sans doute la plante la plus utilisée dans le traitement de l’aérophagie. Elle aide à réduire les gaz intestinaux tout en apaisant les douleurs abdominales dues aux spasmes gastriques. La tisane à la menthe poivrée offrira un confort immédiat au patient atteint d’aérophagie.

Le gingembre est aussi reconnu pour ses vertus thérapeutiques vis-à-vis du système digestif. Il permet de faciliter le transit intestinal et prévient ainsi l’apparition des ballonnements causés par l’air avalé pendant les repas.

L’anis étoilé est aussi très utile pour traiter ce genre de troubles digestifs. Cette plante possède des propriétés carminatives, c’est-à-dire qu’elle stimule la production des sucs gastriques favorisant ainsi une digestion optimale.

Il faut noter que toutes ces plantes peuvent être consommées sous forme de tisanes ou d’infusion chaude afin d’optimiser leur effet curatif sur votre organisme.

Pensez à bien préciser que si vous êtes enceinte ou allaitante, il est primordial de consulter un professionnel de santé en cas de symptômes graves ou persistants.

Conseils et astuces pour éviter les flatulences excessives

En plus de ces remèdes naturels, il existe quelques conseils et astuces pour éviter les flatulences excessives. Vous devez prendre votre temps pendant les repas afin d’éviter d’avaler trop d’air en mangeant rapidement.

Le stress peut aussi favoriser l’aérophagie. Il est donc recommandé de pratiquer des activités relaxantes telles que le yoga ou la méditation pour réduire votre niveau de stress.

Si vous êtes un fumeur régulier, sachez que cela peut aggraver vos symptômes liés à l’aérophagie. Arrêter cette habitude bénéfique aura des effets positifs sur votre digestion et sur votre santé en général.

Enfin, n’oubliez pas qu’une bonne hygiène alimentaire et un mode de vie sain sont indispensables afin d’éviter les troubles digestifs tels que l’aérophagie. L’utilisation des plantes peut aider, mais elle doit être associée à une modification du style alimentaire quotidien ainsi qu’à une pratique sportive régulière et toute autre mesure préventive nécessaire selon les causes identifiées par le professionnel de santé après consultation en cas de besoin.

ARTICLES LIÉS