Comprendre les actions en Bourse

Investir en bourse vous fait peur ? Cela se comprend, car investir dans les marchés boursiers comporte un certain nombre de risques. Cela dit, quand c’est abordé de manière rigoureuse, il peut s’agir d’un des moyens les plus efficaces de se constituer un beau pécule. Afin de comprendre les bases du marché boursier, nous vous expliquons ici ce que sont les actions et leurs différents types.

Tout d’abord, une action, c’est quoi ?

Une action est simplement un instrument financier représentant la propriété d’une entreprise ou d’une société, ainsi qu’une créance proportionnelle sur ses actifs, soit ce qu’elle possède et ses bénéfices, soit les bénéfices qu’elle génère.

A lire en complément : Quel numéro de chaîne pour Disney ?

L’actionnariat implique donc qu’un actionnaire possède une part de l’entreprise égale au nombre d’actions détenues en proportion du total des actions de ladite entreprise en circulation. Si, par exemple, une entité possède 100 actions d’une société avec 1000 actions en circulation, elle possède une participation de 10 %. La majorité des sociétés cotées ont des actions en circulation qui se chiffrent en millions ou en milliards. Pour découvrir une plateforme sur laquelle commencer à acheter des actions, cliquez ici.

Les différents types d’actions

Il existe deux types d’actions : les actions ordinaires et les actions privilégiées. Cela dit, le terme actions est plutôt associé aux d’actions ordinaires, car leur valeur marchande ainsi que leurs volumes de négociation représentent bien plus que ceux des actions privilégiées.

A lire également : Pourquoi recycler une cigarette électronique ?

La principale différence entre les deux réside dans le fait que les actions ordinaires comportent des droits de vote permettant à l’actionnaire ordinaire d’avoir leur mot à dire dans les assemblées d’entreprise, sur les l’élections au conseil d’administration ou encore la nomination des vérificateurs, alors que les actions privilégiées n’accordent aucun droit de vote. Les actions privilégiées tirent leur nom du fait que les actionnaires privilégiés ont la priorité sur les actionnaires ordinaires pour la réception des dividendes et des actifs en cas de liquidation.

Les actions ordinaires peuvent de plus être classées en fonction des droits de vote qu’elles confèrent. Si le principe des actions ordinaires est qu’elles confèrent des droits de vote égaux, sur une base d’une voix par action détenue, certaines sociétés possèdent des catégories d’actions doubles ou multiples conférant des droits de vote différents pour chaque catégorie. Dans ce type de structure à deux catégories, les actions de première catégorie peuvent avoir 10 voix par action, alors que les actions à droit de vote subalterne ne peuvent avoir qu’une seule voix par action. Ces structures d’actions à deux ou plusieurs classes sont élaborées pour permettre aux fondateurs d’une société de contrôler son orientation stratégique ainsi que sa capacité à innover.

ARTICLES LIÉS