Web / High-Tech
Comment ça marche WinZip gratuit ?

Les formats d’archive compressés sont légion. Les particuliers et les entreprises ont maintenant des solutions en ligne, idéales pour des besoins ponctuels, qui évitent d’avoir à installer des outils comme WinZip ou WinRAR sur tous les postes de travail et payer des licences.

Certes, Windows prend en charge le format Zip en standard et peut facilement compresser et décompresser les fichiers dans ce format. Cependant, l’implémentation reste assez limitée et certaines fermetures à glissière peuvent s’avérer récalcitrantes. En outre, il existe une infinité de formats de compression, qui ne sont pas reconnus comme standard par le système : Zipx, Rar, Jar, 7z, cab, hxr, lzh, lha, cbr, etc. Lorsqu’un tel fichier est échangé avec un partenaire ou un client, les responsables informatiques sont presque sûrs qu’ils seront appelés à la rescousse et doivent intervenir.

A découvrir également : Comment inviter des amis à utiliser Viber ?

L’ une des solutions est d’acquérir la licence d’un compresseur/décompresseur universel comme le célèbre WinZip ou de se tourner vers l’open-source avec le très must-have «  7-Zip ». Mais pourquoi installer et déployer de tels outils sur une flotte d’ordinateurs lorsque les besoins des utilisateurs sont généralement très occasionnels ? La solution la plus simple, la plus conviviale, économique et surtout la moins invasive est de se tourner vers des services Web qui répondent aux besoins de désarchivage en quelques secondes et en un clic… Un inconvénient, cependant, il est préférable d’éviter de tels sites si les contenus manipulés sont confidentiels. Ces sites n’accumulent pas tous les avantages, surtout quand ils sont gratuits. Mais ils ont l’avantage d’être immédiatement disponibles et fonctionnent sur tous les systèmes et appareils même mobiles.

Voici une liste des principaux sites de décompression des archives…

A découvrir également : Pourquoi il n'y a pas l'application Netflix sur Mac ?

B1 en ligne

URL : http://online.b1.org/online

B1 est connu pour son logiciel de compression pour Windows, Mac et Linux. Mais l’éditeur propose également une version complète en ligne de son outil. Le site permet ainsi de décompresser 45 formats d’archives. Il suffit de sélectionner le fichier d’archive. Le site affiche ensuite l’arborescence des fichiers qu’il contient. L’utilisateur n’a qu’à cliquer sur le (s) fichier (s) qu’ils veulent récupérer en version non compressée.

B1 Online est l’un des services de décompression en ligne les plus rapides jamais testés. Le site prétend supprimer automatiquement les fichiers téléchargés (et les fichiers non compressés) seulement quelques minutes après la fermeture de la session Web par l’utilisateur. Il offre également un bouton pour forcer cet effacement avant de quitter la page.

Extraire

URL : https://extract.me/fr/

Ce site est l’un des plus complets même si son interface est la plus rudimentaire, certains diraient même « écologique ». Il peut accéder directement à vos espaces Google Drive ou Dropbox pour décompresser une archive qui y est stockée sans avoir à la transférer manuellement. Le service prend en charge 70 formats d’archive dont 7z, Zipx, Rar, Tar, Dmg, Ace, etc. Il considère même PDF comme une archive et peut ensuite extraire des fichiers image incorporés à partir de celui-ci. Il prend en charge les archives protégées par mot de passe ainsi que les archives dites « multi-parties » (zip.001, rar.part1, etc.). Une fois l’archive sélectionnée (et éventuellement téléchargée depuis votre appareil), le service affiche l’arborescence de ce qu’il contient. Il est alors possible de télécharger des fichiers décompressés un par un ou tous transférer vers un fichier ZIP à télécharger, le format étant reconnu par défaut sur Windows.

Le service prétend supprimer automatiquement les fichiers stockés temporairement sur leurs serveurs dans les 12 heures suivant leur transfert. Le service est en français. Service d’origine russe

CloudConvert

URL : https://cloudconvert.com/

CloudConvert n’est pas à proprement parler un décompresseur d’archives. C’est beaucoup plus un convertisseur. Mais il est excellent dans cette tâche et peut donc convertir à peu près n’importe quel format (une quarantaine de formats sont pris en charge) en une archive ZIP directement supportée sur Windows. Alternativement, vous pouvez opter pour conversion en 7z, Rar ou Tar. Notez également que vous pouvez batch et convertir une collection entière facilement d’archives. Le site accepte comme entrée tout fichier de votre ordinateur, un fichier accessible à partir d’une URL ou simplement un fichier déjà présent sur un disque en ligne Google Drive, Dropbox ou OneDrive.

Le service est relativement rapide. CloudConvert fournit également un ensemble complet d’API pour permettre aux développeurs d’intégrer des fonctionnalités de conversion à leurs sites Web ou applications mobiles. Le site est d’origine allemande et prétend être conforme au RGPR. Les fichiers sont immédiatement effacés irrémédiablement lorsque l’utilisateur clique sur le bouton « X » à côté du bouton « Télécharger ». Sinon, les fichiers sont automatiquement supprimés dans les 24 heures.

EzyZip

URL : https://www.ezyzip.com/

EzyZip est apparemment financé par une affiliation à WinZip et au pub. Le site est en français et offre la particularité non seulement de savoir comment décompresser des archives mais aussi savoir comment compresser un fichier ou le contenu d’un dossier entier. Le site ne prend en charge que quinze formats, y compris Zip, Rar, Zipx, 7z, Tar, Iso, lzh, war, cab, mcpack et Jar.

Contrairement aux autres services présentés, EzyZip n’exige pas que vous téléchargez des fichiers sur un serveur. Il fonctionne localement comme une application PWA. C’est donc le plus rapide. Et la confidentialité des données est préservée.

Conversion en ligne

URL  : https://archives.online-convert.com/fr

Online-Convert est un site réputé utilisé par des sociétés telles que Renault, Dell, Siemens, Unilever ou Samsung, selon l’éditeur allemand. Il s’agit d’abord d’un site de conversion de fichiers pour les transformer d’un format à un autre. Il prend en charge les conversions audio, vidéo, ebook, bureau ainsi que les conversions d’archives, module qui nous intéresse ici. À première vue, il reconnaît seulement une douzaine de formats (y compris RAR, TARGZ, 7Z, ISO) qu’il convertit en Zip.

Le site fonctionne très bien en version gratuite (financé par la publication) mais il existe aussi une version payante pour ceux qui utilisent des fichiers très volumineux (jusqu’à 8 Go) et qui veulent effectuer des conversions par lots. Nous n’avons trouvé aucune information spécifiant la politique de suppression des fichiers

Convertio

URL  : https://convertio.co/fr/archive-converter/

Comme Online-Convert, Convertio est un service de conversion de fichiers très général qui offre un module spécial dédié à la conversion d’archives. Il prend en a vingt formats dont Rar, 7z, Ace, Arc, Arj, Cpio, Lha, Tar, Tgz…

Le service est gratuit pour des utilisations occasionnelles mais dispose d’un accès à l’API et de fonctionnalités avancées uniquement accessibles via un abonnement payant. Les fichiers temporaires sont supprimés immédiatement. Les fichiers de sortie ne sont supprimés automatiquement qu’après 24 heures, mais les utilisateurs peuvent demander une suppression immédiate en cliquant sur le bouton « x » à côté du fichier. L’infrastructure de l’éditeur est hébergée dans des centres de données en Allemagne. Le site déclare sa conformité avec le RGDP.

Unrar en ligne

URL : https://unrar.online/fr/

Limitée à la décompression des archives RAR et 7z, UNRAR Online présente une interface française claire et conviviale. Le service prétend ne pas conserver les fichiers sur ses serveurs « plus longtemps que nécessaire » et les supprime peu de temps après la conversion. Parce que ce service ne décompresse pas les archives à proprement parler. Il les convertit simplement en Zip. Nous obtenons donc une archive zippée que Windows décompressera.

Le service est convivial et graphiquement réussi Le service doit être utilisé avec prudence. Les serveurs semblent être situés en Allemagne, mais l’éditeur est enregistré au Panama.

Première publication : 25/09/2020 — Mise à jour:décembre2020